Une allumeuse chez les tarés

Notre ami Harry, fou à lier, se promène dans l'asile. Muni d'un stéthoscope volé à un toubib, il ausculte les arbres et prend des nouvelles des champignons… En le voyant errer de la sorte, l'nurse extrait et tente de le ramener dans son pieu. Le hic, c'est que le fou n'a pas du tout envie de rentrer. La jolie brunette doit donc utiliser tous ses talents pour le convaincre et dégrafe un à un les boutons de sa blouse. Harry la suit, bien sûr, et se rencontre vite dans sa chambre a coucher avec la distinction aux cheveux frisés qui le déshabille. Quand il est nue, la divinité en porte-jarretelles choisi de le relaxer en lui offrant une de ces sucettes dont elle a le secret. Ses lèvres juteuses se referment sur la tige du zinzin, qui commence à soupirer de bonheur. Son membre n'a peut-être jamais plongé dans une cavité si saliveuse et brûlante ; le bougre a vite un barreau incontrôlable. Le problème, c'est qu'en matant l'engin fier et dressé vers le ciel, cette pouffiasse d'nurse devient démente à son tour ! Elle trouve une capote qui traîne dans sa blouse, l'enfile sur ce gode vivant et…. C'est le dérapage complet !

***